You art different : le collectif artistique où mode et art ne font qu’un !

Je vous parle aujourd’hui d’un collectif d’artistes 100% français qui se nomme : You Art Different. Ce collectif place l’art dans le quotidien de chacun grâce aux créations originales des différents artistes impliqués. De manière ludique et vivante, You Art Different nous invite à réfléchir sur notre vie quotidienne et ce qui nous entoure. Petite exploration de ce projet très sympa !

tarek-benaoum-artiste-mode-artisanat-france-you-art-different

Partage des arts 

You Art Different permet à chaque forme d’art de s’exprimer à travers les créations qu’ils proposent. Ainsi, la musique est représentée par Lucille et Nadège du groupe Andromakers, Charlotte Lelong nous emmène pour un voyage dans son univers pictural, Philippe Echaroux nous captive avec ses photos street art tandis que Benoît Carbonnel invite à une réflexion insolite grâce à ses dessins. You Art Different c’est un peu comme une grande famille des arts qui permet à chaque artiste de s’exprimer et proposer sa vision du monde et de la société. Ainsi, ce partage d’art et de réflexion peut être accessible à un large publique grâce à leur création couture et déco. Technologie, vitesse, identité, religion :  j’ai beaucoup aimé leur façon d’aborder les différents vices de la société actuelle. Chacune de leur création est le porte-parole d’une idée, d’une voix qui se fait entendre pour permettre à chacun de se poser et réfléchir. Ce partage d’arts se transforme donc en partage de créations et d’idées pour aborder les préoccupations du quotidien de façon ludique et décalée. 3 artistes ont particulièrement retenu mon attention et je souhaitais vous les présenter ci-dessous.

Tarek Benaoum ou la peinture des mots

Cet artiste passionné de graffitis des années 90, voit la calligraphie comme une continuité de sa passion pour les mots et l’écriture. Il utilise cette force des mots pour pouvoir les peindre et jouer avec ceux-ci pour faire passer un message, pour faire réfléchir. Ces oeuvres sont comme des “brouillons sémantiques” pour pouvoir capter l’attention de chacun en mêlant l’art et les mots pour faire comprendre et faire réfléchir.

tarek-benaoum-collectif-you-art-different-marseille

tarek-benaoum-you-art-different

Léo Dorfner ou le corps, livre ouvert 

leo-dorfner-you-art-different-artiste-marseille-france-artisanat-marie

Léo Dorfner est un peintre aquarelliste, dessinateur et photographe qui joue et déjoue les codes de la société et ses images pour y apporter une touche pop et rock’n’roll. Il travaille particulièrement les tatouages de façon à jouer avec les représentations du corps. Ses tatouages m’ont fait appréhender le corps comme un “livre ouvert”, un livre empli de pensées que Léo Dorfner a su traduire en mots ou dessins. Le corps devient alors icône moderne et pousse à la réflexion suivante : à force de trop communiquer avec les mots, les images, la technologie (?), laisse-t-on parler notre corps ?

leo-dorfner-silence-mode-art-you-art-different-tee-shirt

Ced Vernay ou l’homme technologique 

ced-vernay-you-art-different-artiste-portrait-maria-callas

Ced Vernay nous propose une réflexion sur la société moderne à travers ses imprimés pixelisés. Ainsi, il nous place face à cette société technologique où l’homme semble se confondre à travers les écrans. Ecran d’ordinateur, iPad, téléphone, télévision : l’homme se fait de plus en plus “numérisé”. Ses créations mettent en lumière des visages pixélisés qui, plus on s’éloignent d’eux, semblent naturels et normaux. Serait-ce une invitation à prendre de la distance avec cette technologie qui crée une barrière entre le naturel et nous-même ?

ced-vernay-representation-jesus-collectif-art-marseille-you-art-different

Concours pour gagner une création You Art Different jusqu’au 17 mai 2014.

leo-dorfner-you-art-different-coussin-art-deco-mode-you-art-different

Après ces réflexions artistiques, je vous propose de gagner la création (sac, tee-shirt, déco) de votre artiste préféré sur le site You Art Different. Pour participer au concours il vous suffit simplement de :

  • Liker la page Facebook de You Art Different.
  • Liker la page Facebook de mon blog De Mode en Art.
  • Laissez moi un commentaire avec votre adresse email valide pour que je puisse vous contacter si vous avez gagné et me spécifier quel artiste vous préférez pour confectionner votre cadeau.

Le tirage au sort aura lieu le Samedi 17 Mai à 12h. Le gagnant sera tiré au sort via le logiciel Random.org et sera annoncé via Facebook et via email.

Bonne chance à tout le monde !

 

 

 

Du cubisme au surréalisme sans oublier le pop art : histoire de peintres et de textiles

Ce week-end j’ai eu l’occasion d’aller voir l’exposition qui se déroule actuellement au musée de la mode et du textile à Londres. Cette exposition illustre la relation entre les peintres et leurs créations textiles. Cette exposition m’a fait découvrir de nombreuses robes crées par des peintres comme Picasso ou Salvador Dali dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Radishes de Marcel Vertes

marcel-vertes-tenture-mode-art-exposition-londres

gerard-wilde-fashion-et-textile-exposition-londres-artist-textiles

Art et mode : histoire d’imprimés et de textile

exposition-artist-textiles-londres

exposition-musee-fashion-textile-exposition-artistes-mode

joan-miro-dancing-figures-mode-peintre-espagnol

Cette exposition retrace l’histoire de l’art du 20ème siècle à travers le textile en général. Ainsi, j’ai eu l’occasion de pouvoir admirer de nombreuses écharpes ou des tentures dont les imprimés avaient été crées par des peintres comme Marcel Vertes, Pablo Picasso, Salvador Dali, Joan Miró, Fernand Léger, entre autres. Cette exposition m’a réellement emmenée dans un monde de couleurs et de folie grâce aux imprimés de ces peintres qui ont su mêler l’atmosphère de leur époque et leur création artistique personnelle. Certaines tentures comme vous pouvez le voir ci-dessus m’ont transporté dans leur univers de mouvements, de couleurs et d’imprimés empli de gaieté et de joie. Ces imprimés se sont donc peu à peu retrouver dans la mode car les peintres ont eu des commandes pour créer des robes qui feraient écho à leurs oeuvres. Vous pouvez voir ci-dessous la jupe “Happy Butterfly Day” d’Andy Warhol ou la robe de Zandra Rhodes “Lipstick”. J’ai beaucoup aimé cette association claire et précise entre une toile textile créée par un artiste qui prend vie grâce aux vêtements portés.

Jupe Andy Warhol

robe-zandra-rhodes-sylivia-ayton-fashion-et-textile

Robe Lipstick de Zandra Rhodes

Art et mode : histoire de styles et d’époque  

robe-picasso-mode-peintre-fashion-expostion-londres

Gérard Wilde, mode et textile.

exposition-artist-textiles-fashion-textiles-museum

Ce qui me passionne dans ce style d’exposition c’est la façon dont le musée peut vous transporter à travers les époque pour les découvrir. Georges Braque, Marc Chagall, Fernand Léger, Henri Matisse, Andy Warhol, Pablo Picasso, Salvador Dalí, Sonia Delaunay, Barbara Hepworth, Ben Nicholson, Marcel Vertes :  cette exposition met en lumière les créations textiles de ces nombreux artistes dont j’avais déjà eu l’occasion d’admirer les toiles. Cependant, voir leur univers à travers un vêtement ou un tissus apporte une sensation différente. Cette exposition illustre les créations majeures des mouvements artistiques européens et américains tels le Fauvisme, le Cubisme, le Constructivisme, le Surréalisme et le Pop Art. L’exposition construit un parcours historique et artistique à travers le textile et l’art qui m’a permis de m’éterniser entre les oeuvres de chacun des peintres. J’ai eu notamment un gros coup de coeur pour les créations fleuries et colorées de Marcel Vertes dont je vous livre quelques photos ci-dessous. Cette exposition met clairement en lumière à quel point l’art et la vie quotidienne peuvent être liés, à travers un vêtement, une tenture, une écharpe, si l’art n’apportait pas de nouveauté et de fantaisie, qui le ferait ?

robe-eduardo-paolozzi-john-tullis-mode-art-peinture

saul-steinberg-exposition-artist-textiles-musee-fashion-et-textiles

salvador-dali-classical-amour-teinture-artiste-mode

River Island & Katie Eary : Las Vegas Parano version femme !

Je vous parle aujourd’hui d’une collaboration qui a retenu mon attention car elle mêle mode et art. Cette fois-ci je ne vous parle pas d’art pictural mais d’art cinématographique ! La créatrice montante anglaise Katie Eary s’est inspirée du film Las Vegas Parano pour sa collection estivale en collaboration avec River Island. Partons pour un voyage textile hallucinant en découvrant la collection…

river-island-collection-las-vegas-parano

Invitation dans un monde coloré déjanté

river-island-katie-eary-collection-printemps-ete-2014

Imprimés animaux, couleurs pétillantes et vives, tissus fluides et légers, coupes séductrices : l’été sera chaud ! J’ai beaucoup aimé les couleurs utilisées par Katie Eary pour cette collection. Celles-ci nous emmènent dans un univers chaleureux et déjanté qui rappelle les couleurs des scènes où Johny Depp a ses hallucinations dans le film Las Vegas Parano. Les couleurs étincellent et illuminent une femme toute puissante qui part à la conquête de monde. La liberté jaillit dans cette collection qui mêle audace et légèreté pour des vêtements qui semblent être des plumes pour habiller une femme libre comme l’air. Les couleurs sont les touches de fantaisie qui donnent vie, énergie et joie pour un été plein d’allégresse et e gaieté. Cette collection nous fait donc voyager dans un voyage hallucinatoire et fou dans un désert où seul couleurs, légèreté et féminité sont les maîtres-mots !

Invitation à l’aventure

river-island-katie-eary-collaboration-mode-couleurs-printemps-ete-2014

Sacs en daim à franges, boucles d’oreilles créoles, plumes dorées, maillots de bain sexy, tissus légers : la femme Katie Eary séduit même dans le désert car elle s’habille pour elle et son plaisir. La femme de Katie Eary est une femme sexy, puissante et indépendante qui se débrouille toute seule en plein désert. Chaque look représente une scène d’aventure particulière qui célèbre une femme forte et confiante qui profite de sa liberté. A l’heure où l’égalité homme / femme est toujours à questionner, la collection de Katie Eary met clairement en lumière une femme qui s’assume et qui se distingue pour donner vie à ses rêves de conquêtes et d’aventures. Séductrice, elle sait mêler sensualité et délicatesse tout en apportant une touche sexy à chaque vêtement !

collaboration-river-island-katie-eary-inspiration-las-vegas-parano

Yulia Kondranina et son exploration originale de la féminité

Je vous présente aujourd’hui une créatrice qui nous vient de Moscou et qui crée des vêtements qui mêle sportwear, architecture, féminité et artisanat. Cette combinaison d’éléments m’ont beaucoup plu à travers ses créations et c’est pour cette raison que je vous présente une de ses collections aujourd’hui !

yulia-kondranina-vetement-mode-fashion-londres

Du sportwear à la féminité…

yulia-kondranina-femme-sportwear-mode-londres

La collection de Yulia Kondranina met en lumière une femme moderne qui souhaite se sentir à l’aise dans ses vêtements pour partir à la conquête du monde. Rien ne lui fait peur et elle sait mêler féminité et confort pour un style élégant. Malgré l’aspect très sportwear de la collection, la féminité est clairement mise en lumière dans les vêtements de la créatrice. Elle explore la féminité d’un point de vue qui m’a interpellé : le vêtement construit et déconstruit la féminité à travers ses formes. Epaules, jambes, bras : certains vêtements cachent, d’autres montrent pour éclairer ou cacher une féminité qui joue. La féminité est retravaillée pour laisser découvrir une femme qui illumine avec ses couleurs, qui cache avec les matières et formes de ses vêtements ou qui donne à voir avec une épaule ou une jambe dénudée. Cette collection présente donc une féminité moderne qui aime l’élégance, le confortable et qui aime transgresser les lois classiques en imposant un style sportwear, qui lui va à merveilles !

yulia-kondranina-mode-moscou-feminite-moderne

yulia-kondranina-feminite-et-vetement-architectural

Et le vêtement se fit maison corporelle

yulia-kondranina-mode-feminite-sportwear

yulia-kondranina-mode-moderne-exploration-feminite

J’ai beaucoup aimé l’inspiration architecturale et design qui se retrouve dans les créations de Yulia Kondranina. En effet, il semble que le vêtement soit une maison pour le corps de la femme. Il est construit pour laisser entrevoir des parties de son corps ou pour les cacher : le travail sur la coupe de chaque vêtement est comme une exploration de la féminité à travers les formes. Le corps se construit dans le vêtement qui se fait maison pour un corps en évolution. Le vêtement protège (comme les murs ou le toit) ou ouvre (comme les fenêtres ou les portes) vers une féminité qui a laissé tomber le côté ennuyant de la 2D pour une silhouette en 3D. Les formes 3D semblent être à l’honneur des dernières collections mode comme on a pu le voir chez Liz Black ou Paper London. Les créations de Yulia Kondranina sont un équilibre parfait entre art, créativité et les besoins d’une femme moderne.

yulia-kondranina-mode-femme-moderne

Paper London et sa collection aérienne pour l’été 2014 !

paper-london-collection-printemps-ete-2014

paper-london-londres-fashion-week

Je vous fais découvrir aujourd’hui la marque Paper London avec ses formes aériennes et ses mouvements 3D pour un été en toute légèreté ! J’ai beaucoup aimé l’idée de ses créatrices, Kelly Townsend et Philippa Tackeray, qui souhaitait créer une collection qui lie design, architecture, mouvement et légèreté. Malgré l’aspect imposant des vêtements, ils sont en réalité très légers pour un été aérien !

paper-london-mode-printemps-ete-londres-2014

paper-london-mode-aerienne-et-contemporaine-londres

Les créations de ces designers m’ont fait penser à des voiles bombées qui permettraient à chaque femme de s’envoler. Leurs robes sont très légères (j’ai eu l’occasion de tester la matière lors de la Fashion Week de Londres) et je peux vous assurer que ces robes sont parfaites pour la saison du soleil et des hautes températures! L’originalité de la matière et des formes 3D des vêtements de cette marque ont tout de suite attiré et retenu mon attention : la femme semble être aspirée par le vêtement qui tourbillonne autour d’elle… L’effet est très artistique et cette tenue est, pour sûr, une tenue qui ne passe pas inaperçue !

paper-london-mode-graphique-et-3d-createur-londres

paper-london-mode-femme-fashion-week

Liz Black ou quand la mode rencontre la paranoïa de Dali…

Je vous parle aujourd’hui d’une créatrice dont le travail artistique m’impressionne. Elle s’appelle Liz Black et sa collection automne-hiver 2014 est une rétrospective de l’art de Dali à travers les vêtements. Elle a vraiment su recréer l’univers magique et psychédélique de cet artiste espagnol.

liz.black.mode.anglaise.fashion.meets.paranoia.dali

Voyage dans un monde surréaliste

collection.liz.black.dali.mode.surrealiste

liz.black.collection.automne.hiver.2014

Liz Black a su interpréter et faire revivre à travers ses vêtements l’univers surréaliste du peintre Dali. Ainsi, on peut retrouver les lèvres rouges, le téléphone, le homard, les fourmis et les fameuses moustaches de Dali dans les créations de Liz. J’ai beaucoup aimé comment cette créatrice a su mettre en lumière le travail artistique de ce peintre à travers ses vêtements. Ses vêtements m’ont interpellé avec leur touche fantaisiste. Chacun d’eux vous emmène dans une toile de Dali pour un voyage différent. Au lieu de voyager à travers la couleur et les touches de peinture, Liz vous fait voyager à travers les matières et les formes qu’elle a choisit pour illustrer les thèmes récurrents du peintre. Le surréalisme interprété à travers la mode cela donne une combinaison inattendue de matières, de couleurs et de formes qui permettent à chaque vêtement de devenir une pièce unique, une pièce où le voyage est infini…

liz.black.createur.londres.inspiration.dali

liz.black.mode.et.art.collection.peintre.dali

Et le vêtement devint pièce artistique

liz.black.londres.fashion.week.aw14

liz.black.mode.surrealiste.dali.mode.et.art

Ce qui m’a beaucoup plu dans les créations de Liz Black, ce sont leur particularité unique. En plus de s’inspirer du peintre Dali, chaque pièce est en elle-même une invitation au voyage dans un monde différent et irréel. Fantaisie, paranoïa, surréalisme, vous l’appellerez comme vous le souhaitez mais le monde artistique de Liz Black nous transporte dans une mode qui se situe entre le conventionnel et l’expérimental. Elle utilise le 3D pour mettre en forme et donner du volume à ses créations. Ainsi, on peut avoir l’impression que les femmes se soulèvent dans leur robe, ou que les moustaches sont comme des protections pour avoir son espace pour évoluer dans l’espace. Son art textile abstrait a aussi sa touche de féminité : sa collection demeure délicate grâce aux matières qu’elle utilise. Soie, coton, crêpe, organza se marient parfaitement avec le cuir pour un effet fun et sexy. Les créations de Liz Black sont clairement une illustration de l’art iconique à travers le vêtement, Dali a de beaux jours devant lui dans le monde de la mode !

liz.black.collection.inspiration.dali.mode.et.art

Orla Kiely et son voyage au pays des chats et des chiens…

La présentation Orla Kiely que j’ai eu l’occasion d’aller voir lors de la Fashion Week de Londres m’a transporté dans les années 60 avec des compagnons très particuliers. Je vous avais déjà parlé d’Orla Kiely pour sa collection printemps-été. Les chats et les chiens étaient donc à l’honneur de cette collection automne-hiver 2014 qui représentait réellement le temps automnal londonien : la pluie était donc de sortie !

presentation-orla-kiely-fashion-week-londres

presentation-orla-kiely-londres-fashion-week-automne-hiver-14

orla-kiely-londres-fashion-week-defile-automne-hiver-2014

Il pleut des chats et des chiens !

oral-kiely-et-clarks-collaboration-collection-chats-chiens-londres   orla-kiely-londres-fashion-week-fevrier-2014

Pour cette collection automne-hiver, Orla Kiely s’est associée avec Clarks pour créer une collection qui met à l’honneur nos compagnons du quotidien (pour certains). Des porcelaines de chats et chiens accompagnaient donc les chaussures qui étaient exposées dans une salle, juste à côté de celle où se déroulait le défilé. Voici quelques photos pour illustrer mes propos ! J’ai beaucoup aimé cette idée de porcelaines qui étaient très bien choisi pour illustrer le thème et l’univers de la collection qui a été présenté environ 15 minutes après. Le thème des chats et des chiens se retrouvent aussi dans la collection, notamment sur un pull blanc que j’adore. Un mannequin a même défilé avec un chien pour réellement se fondre dans l’univers d’Orla Kiely. Certaines personnes dans l’assistance auraient d’ailleurs pu faire défiler leur chien ! Nouvelle tendance de cette Fashion Week, en plus d’ « exposer » les enfants, on expose maintenant les chiens ! A quand quelqu’un viendra avec son perroquet ou son chat ?… Ne nous égarons pas et revenons à nos… chiens et chats qui ont donc égayé cette collection dont les couleurs sont tout de même assez tristes (à l’image de l’hiver me direz-vous).

orla-kiely-collection-chien-chat-london-fashion-week

orla-kiely-aw14-collection-chats-chiens-fantaisie

Les années 60 : le retour !

defile-orla-kiely-automne-hiver-2014-2015-londres-fashion-week collection-orla-kiely-londres-fashion-week-collection-annees60-flower-power

orla-kiely-collection-aw-14-mode-anglaise

Orla Kiely s’est inspirée de la comédie musicale « The Umbrellas of Cherbourg » pour créer cette collection. Elle dit aussi avoir trouvé ses inspirations artistiques dans les chanteurs anglais des années 60 tels Petula Clark, Cilla Black ou encore Sandie Shaw. Tweed, velours, laine : les matières sont réellement synonymes d’hiver cosy et agréable. Le froid n’atteindra pas la femme Orla Kiely qui est aussi toujours accompagnée de son parapluie pour contrer la pluie battante. Citron, mandarine, bleu, rose : les couleurs de cette collection rappellent la tendance « flower power » revisitée pour des touches hivernales. Les couleurs se font donc moins pétillantes et plus douces et sensibles, à l’image de la femme Orla Kiely qui demeure très enfantine. En attendant l’hiver prochain, l’univers de cette collection m’a beaucoup plu et j’espère que les chats et chiens remplaceront les grosses gouttes de pluie des hivers londoniens !

orla-kiely-collection-annees-60-lfw

orla-kiely-collection-aw14-londres

presentation-orla-kiely-fashion-week-londres-fevrier-2014

Edel’ine L’ee et sa collection luxe-streetwear

edeline-lee-presentation-collection-automne-hiver-2014

Je vous parle aujourd’hui d’une créatrice dont j’ai beaucoup aimé la présentation à la Fashion Week. Il s’agit de la canadienne, londonienne d’adoption, Edel’ine L’ee. Sa collection automne-hiver 2014 est une vision personnelle de la ville de New-Yord où elle a vécu quand elle était adolescente.

defile-edeline-lee-fashion-week-londres

Du streetwear-luxe…

collection-streetwear-edeline-lee-londres-fashion-week-fevrier-2014

edeline-lee-defile-fashion-week-londres-aw14

 

La présentation de la collection d’Edel’ine L’ee s’est déroulée dans les sous-sols de la Somerset House. Le décor était déjà planté : ce serait « underground » ! Murs arborés de graffitis, Dj électro du groupe Kitsuné, le streetwear était à l’honneur du défilé. J’ai beaucoup aimé les graffitis aux murs qui ressemblaient à des dessins d’enfants. Cela apportait joie et fantaisie à la présentation que nous transportait dans la folie des grandes villes. Edel’ine L’ee dit s’être inspirée de New-York où elle a vécu pendant son adolescence. L’effervescence, la vie et l’énergie de ces grandes villes comme New-York et Londres sont vraiment mises en lumière dans cette collection qui se veut à la fois streetwear avec une aura luxueuse. Baskets, lignes modernes, matières confortables : sa collection peut se porter dans toute grande ville.

mode-londres-streetwear-edeline-lee-fashion-week

 

edeline-lee-mode-londres-collection-sportwear

Au luxe-streetwear !

mode-anglaise-edeline-lee-londres

edeline-lee-creatrice-anglaise-mode-moderne-contemporaine-londres

J’ai beaucoup aimé l’aspect streetwear chic et luxe que cette collection illustre. Aujourd’hui, il est tout à fait possible d’être classe, élégante tout en s’habillant confortable. Ceci est possible grâce à des créatrices comme Edel’ine L’ee. Quel bonheur de pouvoir se sentir féminine et élégante tout en étant super à l’aise dans ses vêtements ! Détails des formes, mélange de style, camaïeux de couleurs : sa collection automne-hiver illustre une femme citadine qui mêle fantaisie, inattendu, délicatesse. Les vêtements d’Edel’ine L’ee sont conçus pour les femmes modernes qui courent entre 2 rendez-vous et qui doivent rester habiller de façon chic et classe. Des vêtements pour nous, en somme !

edeline-lee-creatrice-londres-mode-fashion-week edeline-lee-fashion-week-londres-collection-aw14

 

 

Les femmes fleurs de John Rocha à Londres

Je vous parle aujourd’hui du défilé de John Rocha que j’ai eu l’occasion d’aller voir à la Fashion Week. Ce défilé a été mon préféré grâce à ces femmes fleurs qui ont enchanté ma journée. Romantisme, artistique, léger : les mots sont trop faibles pour découvrir l’univers magique dans lequel le créateur nous a emmené. Invitation au voyage dans un monde où nature et création artistique se mêlent…

john-rocha-createur-londres-mode-fashion-week

defile-designer-londres-john-rocha-fashion-week

Et la femme se fit fleur… john-rocha-defile-fashion-week-londres-mode-anglaise

john-rocha-lfw-fevrier-2014-createur-mode-londres

John Rocha a transporté son public dans un univers de douceur et de romantisme qu’il a représenté à travers des femmes qui étaient devenues de vraies fleurs d’hiver. Volume et sculpture sont les deux mots que j’utiliserais pour décrire les créations de ce couturier qui a su mêler parfaitement tulle, velours, cuir, crochets, organza, raffia, feutre, soie, feutre et j’en passe. Chaque femme devient alors une fleur particulière qui se différencie par sa couleur, sa forme, sa texture. Chaque fleur d’hiver représente donc une humeur, un sentiment qui peuvent toucher chacun de nous.

defile-london-fashion-week-john-rocha

john-rocha-createur-londonien

Exploration romantique   catwalk-john-rocha-mode-londres-fashion-week

John Rocha dit s’être inspiré du travail de Pierre Soulages pour créer sa collection automne-hiver 2014. Son exploration dans le monde romantique a été, selon moi, totalement réussi. Il m’a fait découvrir un nouveau romantisme. Grenat, vert forêt, noir charbon : les couleurs hivernales contrastent avec les fleurs de velours cousues sur certaines robes qui sont comme de petites notes de fantaisie pour parer la femme-fleur de John Rocha. A travers son exploration romantique, John Rocha nous emmène dans la nature,  un thème récurrent du romantisme. Nous découvrons ainsi des contrastes entre couleurs, formes, matières pour finalement arriver à un équilibre à travers cette beauté créative intrigante : tout est parfait, et cela se voit et se sent. Il est possible de voir son amour pour la texture et la structure qui crée une femme fleur qui sait se mouvoir à travers la jungle urbaine sans s’arrêter d’illuminer et de lui apporter une touche de nature. Une vraie fleur, en somme…

john-rocha-collection-atuomne-hiver-2014-lfw

john-rocha-defile-fashion-week-londres

Devenir reine d’un jour avec les chapeaux de William Chambers

Histoire de tête, de pensées et de songes, accompagnés de bijoux pour l’article d’aujourd’hui ! Je vous présente le chapelier William Chambers qui m’a séduite avec ces magnifiques chapeaux à la Fashion Week de Londres. Ses chapeaux sont de véritables couronnes modernes pour les princesses et les reines contemporaines. Je vous laisse admirer ces bijoux de tête de toute beauté…

chapeau-william-chambers-mode-londres

Inspiration royale 

chapeau-bijou-de-tete-william-chambers

chapeau-luxe-createur-william-chambers-londres

William Chambers dit avoir été inspiré par la royauté anglaise pour créer sa collection de chapeaux automne-hiver 2014. Il est vrai qu’on peut reconnaître le style très anglais avec les chapeaux feutres à plumages ou les formes des chapeaux qui ont l’impression d’être tout simplement « posés » sur la tête, comme on poserait une fleur. Je ne sais pas vous mais je trouve ces « fleurs d’hiver » particulièrement belles. Le travail sur les chapeaux avec des bijoux couleur or est tout simplement magnifique. J’ai pu discuter avec son assistante à la Fashion Week et admirer de prêt ces petits bijoux de détails qui mettent en lumière un travail minutieux et artistique. Ils semblent être des mini-couronnes posées, elles-aussi, sur ces couronnes-chapeaux.

chapeau-luxe-william-chambers

chapeaux-mode-anglaise-william-chambers-fashion-week

Reine d’un jour

En voyant ces chapeaux, je me suis dit que rien qu’en les portant, ils pouvaient rendre toutes femmes reines d’un jour. Plumages, or, bijoux, feutre, cristal : les matières utilisées par le chapelier William Chambers signent elles-aussi cette inspiration royale. Aubergine, bleu navy, or, noir, bordeaux : les couleurs automnales des chapeaux mettent clairement en lumière une collection automne-hiver qui contrastent avec les tendances colorées des vêtements. J’ai aussi beaucoup aimé la forme de ces chapeaux qui habillent la tête, telle une couronne, et qui l’enveloppent aussi, comme pour protéger des agressions hivernales. Même sous la pluie et le vent, il serait donc possible de rester une reine ? Je me laisse à penser que oui !

chapeaux-mode-classiques-romantiques-createur-londonien-william-chambers

chapelier-londonien-william-chambers

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...