Démocratisation du luxe : utopie ou réalité ?

Je souhaitais m’arrêter aujourd’hui sur un thème qui me tient à coeur : la démocratisation du luxe. Dans notre ère contemporaine, il semble que le luxe semble de plus en plus se démocratiser, notamment si on pense aux collaborations entre marques de haute-couture et marques de prêt-à-porter abordables telles H&M et Balmain ou encore Mademoiselle Agnès et Tati, sans oublier Garance Doré et Massimo Duti.

J’ai donc décidé de partager avec vous une réflexion plus générale sur le luxe et sa démocratisation à travers des publicités de marques haute-couture et des tableaux représentant la royauté française afin de comprendre si les codes utilisés pour représenter la luxure ont évolué et permettent de dire que le luxe se démocratise réellement… ou non !  Petit tour de la question en mots et en images !

publicite-mode-louis-vuitton-novembre-2012-vogue

Le luxe : un fait social ? 

Le luxe semble être un « fait social total » qui met en lumière tous les aspects de la vie quotidienne et décline les différents enjeux contemporains à travers son récit. Quand le luxe se raconte, il raconte aussi la vie, sa sociologie, sa sémiotique, ses idéologies, son imaginaire, son art. Cette narratologie du luxe a particulièrement retenu mon attention et c’est pour cette raison que j’ai souhaité la développer et l’analyser.

Le domaine du luxe m’intéresse particulièrement et j’ai donc essayé de comprendre le rapport entre la communication de certaines marques de haute-couture française et l’art de la mise en scène dans les messages visuels qui semblent inhérents à un univers où faste, apparat et étalage sont le vocabulaire le plus courant.

Est-on donc dans une idéologie liée au rêve et à l’imaginaire spectaculaire ou serait-on dans une idéologie plus sociologique où classes sociales et pyramide sociale seraient les mots clés ? Est-on dans une idéologie liée au rêve et à l’imaginaire spectaculaire ou serait-on dans une idéologie plus sociologique où classes sociales et pyramide sociale seraient les mots clés?

la-marquise-de-pompadour-quentin-delatour-tableau-louvre

Comment le luxe se raconte aujourd’hui dans les publicités contemporaines ? 

Ne se cacherait-t-il pas derrière cette mise en scène des références historiques liées aux classes dominantes de la société ? Une classe dominante qui célébrait et racontait « son luxe » à travers les portraits de peintres célèbres.

Se profile alors un paradoxe du luxe français aujourd’hui : à l’heure de la démocratisation du luxe, la communication visuelle sert-elle ce principe de démocratisation ? Et en quoi le sert-elle ou non ?

La communication visuelle semble la plus représentative de l’idéologie de la mode de luxe: entre spectacle et art de la mise en scène où se situe réellement la tromperie à laquelle le spectateur peut être confrontée ?

Cette démocratisation est-elle réellement en train de se faire ou est-ce un leurre pour faire croire à un luxe plus accessible alors qu’il demeure toujours l’apanage d’une classe sociale, tout comme il l’était à l’époque de la royauté en France ?

publicite-givenchy-septembre-2012-vogue

Je vous invite à parcourir les différentes analyses de la communication des marques de luxe à travers leur publicité que j’ai exploré sur mon blog telle cette publicité Chanel, cette publicité Céline ou encore cette publicité Chloé.

J’ai également parcouru et tenté de déchiffrer certaines peintures qui représentaient la royauté française tels ce portait de la marquise de Maintenon ou encore le portrait de Marie-Thérèse Louise de Savoie Carignan, afin de vous faire une idée plus claire sur cette possible démocratisation du luxe. Et vous, que pensez-vous de la démocratisation du luxe ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...