L’art de collectionner pour tous : entre croquis de mode et peintures….

Je vous propose aujourd’hui de découvrir l’univers de Stanislas qui m’a contacté pour partager avec vous les magnifiques croquis de mode et les peintures qu’il a décidé de regrouper sur son site Stanislas Jung Art. Je vous avais d’ailleurs déjà présenté la mode vue par le croquis, en voici certains qui peuvent être acquis sur le site de Stanislas. Voici donc, en quelques mots et images son univers artistique et personnel afin de mieux comprendre ce beau projet.

mur-croquis-de-mode-stanislas-jung

  1. Bonjour Stanislas, pourrais-tu te présenter aux lecteurs de De Mode en Art ? 


Et bien j’ai 23 ans, Versaillais d’adoption j’ai quitté Strasbourg ma ville natale pour mes études d’architecture. Passionné par la créativité et l’art mon sujet de prédilection est l’élégance féminine dans l’art. Issu d’une famille d’artistes peintres, sculpteurs et photographes, je baigne dans cette atmosphère depuis ma naissance. Ma passion première fut le dessin, j’ai beaucoup dessiné étant jeune. Puis j’ai découvert l’architecture qui m’a appris à penser un projet en mêlant l’art au concret. L’art qui est une formidable source d’inspiration pour continuer à créer, innover. Artiste mais aussi collectionneur dans l’âme j’ai donc commencé à rassembler croquis de mode et tableaux. Et comme pour moi l’art doit circuler et que j’aime les rencontres, cette collection « égoïste » s’est transformée petit à petit en commerce d’art. Passion autodidacte qui prend de plus en plus de place dans ma vie. A tel point que j’ai décidé cette année de créer ma propre auto entreprise, une aventure entrepreneuriale liée à ce commerce d’art.

croquis-mode-jean-eden

  1. Quel est le projet de ton site internet ? 


Mon site est une galerie web qui concrétise mon projet de collectionneur/ marchand d’art. Une galerie dont la sélection d’œuvres met en avant l’élégance féminine, aussi bien peinte que dessinée. Pour l’instant je me cantonne au XIX et XXs, mais je compte bien petit à petit m’étendre au XVIII et XVIIe. 
Toutes les œuvres sont issues d’une sélection hétéroclite loin des lois du marché de l’art et des modes. Le but est ici de proposer à la vente un choix personnel, une collection unique. Que l’on vienne choisir des œuvres chez moi pour cette ambiance, cet esprit que j’essaie de créer. 
Sur mon site web, je présente donc cette collection d’œuvres que je complète jour après jour au grès de mes coups de cœurs. Et comme chaque œuvre a un artiste derrière elle, je m’attache à parler d’eux. On a donc accès pour chaque artiste à une présentation sur sa vie, son travail.

  1. En quoi internet peut être un moyen de faire connaître l’art selon toi ?

Internet est un fabuleux moyen de diffusion avec les réseaux sociaux, les sites de musées, les ventes en ligne…bref le web social permet une diffusion accrue de l’information et donc aussi de la création artistique.
Il n’y a qu’à regarder le succès de Banksy, Street artiste « star » qui en maîtrisant à la perfection sa communication web a pu créer le buzz, se faire connaître et devenir ce qu’il est aujourd’hui. De plus en plus de musées, de galeries ont leurs propres sites internet, des communautés se créent, échangent, diffusent…bref le « web social » facilite l’accès à l’art, et permet d’étendre sa sphère d’impact.
Le web offre une première approche de l’œuvre par l’image et la diffusion possible d’un cadre théorique. En revanche, rien ne vaut et ne remplacera jamais le contact réel avec une œuvre d’art.

yolande-del-volta-projet-haute-couture-annees-80

  1. Quelle est l’origine de ta passion pour la mode et l’art ?

Ma passion pour l’art remonte à ma plus tendre enfance. J’étais entouré d’artistes dans ma famille. Je dessinais moi-même tous les jours ou presque. Petit j’accompagnais mes parents, parfois à contrecœur, je le reconnais, dans de nombreux musées. J’étais dedans, ça m’a formé inconsciemment. Et puis dès que je le pouvais j’allais chiner dans les brocantes, dans l’espoir de trouver un bel objet. Puis je suis arrivé à Paris pour mes études et j’ai découvert le monde des enchères avec des milliers d’œuvres d’art en « transit ». De découvertes en rencontres, j’ai pu apprendre, poser des questions, affiner mon œil, acheter…exacerber ma passion. 
Ma passion pour la mode est née avec la découverte des croquis de mode de Gérard Pipart pour Nina Ricci. Pour moi, la mode, et plus particulièrement la Haute-Couture, sont fascinantes dans leur processus de représentation, recherche et innovation.

gerard-pipart-dessin-mode-nina-ricci

  1. Comment as‐tu eu ces magnifiques œuvres d’art en ta possession ?

Je les ai obtenues, rassemblées petit à petit avec l’argent de mes stages, petits boulots d’étudiant, et peu à peu grâce aux bénéfices de mes ventes. Je les ai eues à force de fouiner, chercher… partout, maisons de ventes, petites annonces, brocantes… Mes coups de cœur m’amènent souvent vers des œuvres malmenées par le temps. Mais c’est un challenge d’autant plus passionnant que de leur redonner une seconde jeunesse. Pour ce travail, je collabore avec des restaurateurs passionnés. Ces restaurations sont toutes des aventures uniques. Aventures durant lesquelles se révèlent le vécu et l’histoire intime de l’œuvre et parfois de belles surprises. C’est un moment émouvant où l’œuvre vous découvre son âme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  1. En quoi la mode et l’art sont liés, selon toi ?

Pour moi la mode comme l’architecture, le design, ou toute autre discipline faisant appel à un processus créatif est de l’art. Les créateurs de mode sont de vrais artistes au même titre que des peintres, sauf qu’ils subliment le corps de personnes vivantes ! Et je trouve cela fantastique.

yolande-del-volta-haute-couture-croquis

  1. As-tu une période que tu apprécies tout particulièrement en art ? Et dans la mode ?


Mon coup de cœur va aux impressionnistes avec en particulier Paul César Helleu et ses élégantes. Dans un tout autre style je commence à me passionner pour l’école Flamande du XVII.
Dans la mode j’admire tout particulièrement le travail de Jeanne Lanvin, sobre, épuré…parfait selon moi.

  1. Comment as-tu fait la sélection des artistes que tu proposes sur ton site ? 


La sélection s’est faite et se fait toujours au gré de mes coups de cœur, avec pour sujet de prédilection l’élégance féminine de toute époque. Je suis mes goûts, rien de plus. Ça passe ou ça casse. Mais j’aime !

jeanne-saunal-croquis-mode-costume

  1. Que souhaites‐tu transmettre à travers ta sélection d’œuvre d’art ?

Je souhaite transmettre ma passion pour l’art et l’élégance féminine. Mais surtout continuer à faire circuler, à rendre visible le travail de ces artistes. Que ces artistes continuent à embellir les murs de nombreuses maisons, appartements ou même tout simplement chambres étudiantes.

  1. As-tu des projets futurs que tu souhaites partager avec les lecteurs du blog ?

J’ai en effet plusieurs projets, notamment développer des « partenariats » avec d’autres passionnés afin de faire vivre ces œuvres et mettre en valeur les travaux d’artistes oubliés ou méconnus.
Par exemple, collaborer avec des blogs ou des sites liés à l’art et la culture, mais aussi avec des décorateurs d’intérieurs que mes œuvres peuvent intéresser. Que le petit laps de temps qu’elles passent entre mes mains leur redonne dynamisme et visibilité.
Et puis, bien-sûr continuer à dénicher des trésors et développer cette entreprise d’art qui est à son tout début (Janvier 2016) !

croquis-mode-nina-ricci-par-gerard-pipart-tenue-de-nuit

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Une réflexion au sujet de « L’art de collectionner pour tous : entre croquis de mode et peintures…. »

  1. Ping : Stanislas Jung, Collection Croquis Mode | De Mo...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *